HTTP://WWW.RENELETOURNEUR.COM

 

 

 
PUBLICATIONS

 
René LETOURNEUR  
Edition : Cercle d'Art / Texte de Pierre Restany
1999 |224 pages | relié, couverture pleine toile avec jaquette ;

La sculpture de René Letourneur (1898-1990) transcende les références néoclassiques pour atteindre à une humanité profonde dont la sensualité est soulignée par une exceptionnel maîtrise du traitement du marbre, son matériau de prédilection. Charnelle et solennelle, la femme incarne chez Letourneur les virtualités d'une iconographie sacrée réinterprétée dans le langage de notre "spiritualité laïque" contemporaine.

L'itineraire de l'artiste est vraiment exceptionnel. De formation classique (Beaux-Arts, Prix de Rome en 1926), il s'affirme dans les années trente comme protagoniste de l'intégration de l'art à l'architecture. Il exercera un rôle prépondérant dans le domaine de la commande publique en France jusqu'en 1972, date à partir de laquelle le monopole exercé par les Prix de Rome dans ce secteur du bâtiment sera radicalement mis en cause par les orientations nouvelles de l'Etat en matière d'urbanisme. Ce changement va influer radicalement sur le développement de l'oeuvre de René Letourneur.

Dès lors, le sculpteur se consacrera, dans le silence de l'atelier de Fontenay-aux-Roses, à l'approfondissement de sa reflexion sur son système esthétique, basé sur l'exaltation d'une typologie formelle spécifique du corps de la femme.

Pierre Restany a fondé en 1960 le Nouveau Réalisme dont il conçut le manifeste signé par Yves Klein, Arman, Tinguely, Hains, Villeglé, Spoerri, Dufrêne et Raysse etc. Restany demeure un infatigable globe-trotter qui poursuit aujourd'hui son activité passionnée et souvent polémique de découvreur et inspirateur de talents.
Etant donné les options radicales de ce théoricien de l'art contemporain, l'intérêt qu'il porte à Letourneur prend une valeur toute particulière dans le questionnement esthétique actuelle. Le rapprochement avec les Anthropométries d'Yves Klein souligne la portée spirituelle de l'ultime message du maître de Fontenay, qui s'est délibérément mis "en reserve de l'histoire".


 
René LETOURNEUR  
Galerie Martel-Greiner / Texte de hélène Greiner
2004 | Catalogue d'exposition

"Harmonie", "Sensualité", "Offrande" ... autant de titres de sculptures qui révèlent l'homme René Letourneur, et ses valeurs profondément humaines dans sa quête du bonheur et du beau, autant de bronzes et de terres cuites qui séduisent d'emblée par la perfection de leur ligne et de leur composition, par leur vitalité dans la préciosité de la matière.

J'ai tout d'abord connu le critique d'art au travers de la lecture de ce beau livre de référence qu'est "la sculpture Française contemporaine" de 1944 paru au Documents d'art de Monaco, puis j'ai rencontré en 1988 le sculpteur de taille directe par la présentation à l'exposition de la fondation de coubertin de "la Nuit", ce magnifique bas-relief en marbre rose dont la transposition en bronze propose ici une nouvelle lecture. C'est enfin en contemplant sa "Danaé", cette Antonia éternellement jeune métamorphosée en déesse grecque, que l'envie secrète d'exposer un jour René Letourneur m'est venue.

Le hasard faisant toujours bien les choses, la visite de sa fille, Anne Filali, fut déterminante. Sans cette rencontre et sans le travail généreux de Jean Letourneur, praticien de son père, cette exposition n'aurait pu se faire. C'est cette volonté familiale commune aux enfants et à l'épouse de René Letourneur d'exalter l'oeuvre foisonnante et résolument intemporelle de ce grand sculpteur du XXème siècle qui a permis aujourd'hui d'offrir au regard du collectionneur, ces douze bronzes, ces terres cuites et ces dessins d'un miraculeux équilibre.

 
LE DON D'AFFECTION  
Texte Isabelle Dillman. Photos Patrick delance et Cyril Le Tourneur D'ison
1988 | Décoration Internationale
Maisons d'artistes

Benvenuto Cellini disait qu'une statue doit avoir huit angles de vision. Les sculptures de René Letourneur dépassent tous ces angles et prennent vie comme par magie au moment même où vous les regardez.

Lire l'article


La Sculpture Française contemporaine  
Texte de René Letourneur
1944| Documents d'Art de Monaco
31 x 24 cm / 24 pages de texte et 124 planches en noir ou en couleurs

[...] Sans vouloir expliquer l'art et l'obscurcir d'un mystère dont il n'a pas besoin, il est nécessaires de reconnaître en lui l'expression d'une sensibilité, où la science, car il y a science incontestablement, doit être au service d'une âme désintéréssée.
La sensibilité ne développe pas forcément en nous le désir de la création. Devant la beauté, devant la nature, nous recevons des chocs qui nous font vibrer qui nous révèlent des sentiments et nous rendent heureux. Le créateur, lui, s'il sent toutes ces choses, sent également s'élever en lui un orchestre immense mais sans direction. La confusion de toutes ces émotions frémissantes l'oppresse et le fait souffrir. C'est sans ordre qu'arrivent les fragments d'harmonies, se présentant chacune avec ses charmes et toutes les possibilités qu'elle suggère. De là naît en lui le désir de recomposer ses sensations pour satisfaire à son besoin d'idéal. Il n'est jamais passif, il n'apprécie que grâce au combat que se livrent en lui tous ces fragments en mal d'unité.
Le créateur a besoin de toutes les ressources de l'harmonie pour se libérer, pour synthétiser. Le raffinement de son goût est exalté par la connaissance, son savoir ajoute aux raisons d'admirer, le beau devient intense et se double de magnificence.
[...]


 
Panorama  
Texte de René Letourneur
1943|hebdomadaire "Panorama"

Panorama est fondé en 1943 par M.Solari

René Letourneur y écrit une série d'articles (17 à notre connaissance coupures de journaux)

En juillet 1944, René Letourneur et Lucien Meunier reprennent "Panorama", fondent la "Société des éditions Panorama", avec René Letourneur comme gérant, jusqu'en Août 1944. Puis ils tentent de créer un hebdomadaire : "RONDPOINT", en octobre 1944, titre remplacé par "Message des Arts et de la Pensée", en décembre 1944. Titre remplacé par "Paris les Arts et les Lettres", avec la collaboration du critique M.Maurice Malingue. Paraît de décembre 1945 à ..... 1946.

(Demande de Documents pouvant provenir des archives de M.Malingue, à son fils Daniel Malingue, en février 1998) : Pas de réponse

Lire Académies contre Académisme


home